Actualités

ras le bol

LE STRESS : RAS LE BOL

Hans SELYE, « découvreur » du stress, avait coutume de dire qu’une personne non stressée était une personne… décédée !
http://archives.radio-canada.ca/art_de_vivre/sciences_appliquees/clips/15617/

Le stress est présent chez chacun de nous, en permanence !
Mais selon le dicton bien connu, « le poison, c’est la dose »

Imaginez que vous soyez, depuis le jour de votre conception, équipé d’un récipient dans lequel viennent se déposer tous les tracas, désagréments, « coups au cœur », anxiétés… de la vie quotidienne.

Ce récipient va se remplir, plus ou moins vite, mais aussi se vider quand ces évènements ont été « digérés »
Certains évènements peuvent « s’évaporer » en quelques minutes, d’autres peuvent séjourner dans ce récipient très longtemps, voire toute notre vie !

Ce récipient sera quelques fois rempli à ras bord : nous en aurons « ras le bol », ou nous dirons que la « coupe est pleine », ou nous recevrons la « goutte d’eau qui fait déborder le vase » !

Gérer son stress, c’est faire en sorte que le bol (ou la coupe, ou le vase !) soit suffisamment vide pour pouvoir absorber les évènements (positifs ou négatifs !) de notre vie quotidienne, sans que « ça déborde »

Le haut du bol, composé de traumatismes légers, va s’évaporer plus ou moins facilement, par une bonne hygiène de vie et de l’activité physique.
Lorsqu’on arrive dans des couches plus anciennes, ou des traumatismes plus lourds, le travail sur soi, de préférence accompagné devient nécessaire; c’est la thérapie brève.
Et enfin, si l’on veut « curer le fond du bol », il sera nécessaire de faire un travail d’analyse, qui prendra du temps mais permettra de repartir avec un bol neuf !